Bronco

Partie prenante de l’effervescent underground de Québec, c’est du blues urbain des précurseurs britanniques du hard rock, tout autant que des guitares soumises à de fortes distorsions de l’avant-garde heavy metal des seventies que Bronco tire son son. Un rock puissant, plus encore que le moteur à essence de son illustre homonyme et que l’indomptable ferré qu’il a fait son emblème.

Mis à jour à l’automne 2014 avec la parution de Hell Racers, un premier EP lourd et saturé, le four-piece à qui donne voix l’ex-Machinegun Suzie Gabrielle Bégin ne tarde pas à s’imposer. Dans le microcosme heavy québécois d’abord, puis au sein d’une scène nichée élargie qui lui reconnait une solide intensité. Sur scène, le groupe a été vu entre autres aux côtés des Danko Jones, Mononc’ Serge, WD-40, The Flatliners et Sandveiss.

Bronco entame l’enregistrement d’un premier LP, intitulé Modern Mythology, au printemps 2016. Dans la lignée des classiques de Sabbath, quoiqu’aussi évocatrice des plages fortes des contemporains de Wolfmother et Mother Earth, sa pièce « Hazy Lies » — parue originellement sur l’EP Hell Racers, mais réenregistrée pour Modern Mythology — est sélectionnée pour la compilation The Enchanter's Ball du respecté magazine spécialisé Doomed & Stoned — qui, en 30 titres et autant de groupes de partout dans le monde, célèbre la présence accrue de la gente féminine parmi les représentants du genre.

Apologie du primitivisme du blues rock et de son évolution vers un son marqué par la distorsion des guitares, le long jeu à paraitre à l’automne appelle à l’expérience du live en 9 titres… une expérience que l’on pressent d’ailleurs costaude.

Mots-clés: Groupe Québecois, Groupe Affilié

Nos partenaires

facebook_page_plugin